27/07/2018

Pourquoi investir dans un casque anti-bruit ?

Véritable fléau des temps modernes, le bruit ambiant entraîne une gêne voire la perte de l’audition dans le pire des cas. Ces nuisances sonores au quotidien entraînent en effet, pour les salariés comme pour les particuliers, des troubles auditifs très pénibles à la longue. Un casque anti-bruit et des protections auditives constituent alors des solutions idéales, et ce, afin de lutter contre le bruit ambiant et les nuisances sonores.


Le bruit comme cause de surdité

Bruit du marteau-piqueur, d’un avion ou brouhaha de la rue : les gênes et les nuisances sonores sont partout et sont une cause de gêne ininterrompue. Difficultés d’écoute, troubles de l’attention voire surdité précoce, résultent d’une exposition trop élevée aux bruits ambiants. Que ce soit dans un environnement personnel et familial ou professionnel, il faut savoir se protéger et préserver ses oreilles du bruit.

Véritables pollutions auditives les bruits et troubles sonores, au-delà d’un certain seuil, entraînent même des troubles graves de l’audition. Le port d’un casque anti-bruit constitue alors une solution idéale, surtout concernant les salariés œuvrant au sein d’un environnement particulièrement bruyant. Si les ouvriers des chantiers ne sont plus les seuls concernés par le port obligatoire d’un casque anti-bruit, aujourd’hui de nombreuses solutions existent. Afin de protéger ses oreilles d’un environnement bruyant, un casque anti-bruit et d’autres équipements sont aisément disponibles sur le site des Laboratoires Cotral.

Savoir lutter contre les pollutions sonores

Si des travaux d’isolation acoustique peuvent être onéreux et fastidieux, la prévention contre le bruit au travail s’avère primordiale. Des protections auditives sont en effet de plus en plus en vogue dans les bureaux et particulièrement en open space. Dans le but de préserver son ouïe et d’atténuer les sons graves ou aigus, le casque anti-bruit fait office de protection auditive efficace. Dotés de matériaux isophoniques étudiés pour atténuer les pollutions sonores, ces équipements auditifs peuvent être actifs ou passifs.

Ces technologies déterminent en effet la qualité d’un casque anti-bruit, car un modèle actif est capable de s’adapter à son environnement sonore par le biais de réglages précis. Les modèles à réduction active de bruit isolent en effet des nuisances sonores en offrant un environnement plus calme au salarié.

Un confort d’utilisation pour tous les particuliers

Un casque anti-bruit peut aussi être utilisé pour des motifs personnels. Concert, jardinage, bricolage ou toute autre activité bruyante, bénéficient des avantages de modèles anti-bruit. Si traditionnellement ces casques à réduction active sont le plus souvent utilisés par les ouvriers métallurgistes, dans le BTP ou au sein des aéroports, les particuliers profitent aussi des atouts des dernières technologies.

Afin de s’isoler du bruit pour se concentrer sur une tâche, le port du casque avantage aussi les salariés des bureaux. Actif ou passif, le casque peut amplifier certains sons comme les discussions et éliminer les autres bruits gênants. Il est en effet considéré comme dangereux pour les individus de travailler dans un environnement dépassant un seuil de 85 décibels. Impératif pour réduire ces nuisances et travailler dans des conditions idéales tout en évitant la fatigue auditive, le casque anti-bruit s’avère être une solution idéale et relativement économique.

12:03 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.